ACTUALITES

DEMANDER

 
  • Home
  • Presse
  • Rapports clients

Norsk Hydro ASA

 

Utilisation dans les conditions les plus difficiles

Rapport des utilisateurs:

Les chariots élévateurs diesel Clark sur mesure convainquent dans la fonderie

Chez Hydro Precision Tubing à Lichtervelde, en Belgique, le spécialiste des chariots de manutention Clark a prouvé une fois de plus que le principe "Built-to-last" n'est pas une promesse en l'air. L'utilisation dans la fonderie exige des performances de pointe de deux chariots élévateurs Clark de la série C55sD chaque jour. Les machines doivent non seulement résister à l'énorme chaleur du four de fusion, mais aussi prouver leurs capacités lors de la manipulation de charges lourdes.

Hydro Precision Tubing fait partie de la société norvégienne Norsk Hydro ASA, un fournisseur d'aluminium qui opère dans le monde entier tout au long de la chaîne de valeur. Le site de Lichtervelde est l'un des six sites d'Hydro en Belgique. L'usine a plus de 70 ans d'expérience dans le développement et la production de tubes en aluminium soudés à haute fréquence. Ils sont fabriqués à partir d'aluminium recyclé dans divers alliages et avec différents motifs de surface, dans des diamètres allant de 12 à 76 mm et des épaisseurs de paroi de 0,6 à 3 mm. Parmi les clients mondiaux figurent des entreprises renommées de l'industrie automobile et des camions industriels.

 

Recyclage pour la production propre

 

Outre la fonderie pour le recyclage de l'aluminium, Lichtervelde abrite également un laminoir à froid, un atelier de découpe, quatre tuberies et diverses machines à scier. Hydro recycle 80 à 100 tonnes de ferraille d'aluminium par jour pour la production de tuyaux. Dans la première étape de production, les brames sont coulées à partir de l'aluminium fondu. Hydro peut produire trois plaques d'aluminium par charge de four. Les dalles pèsent 7,5 tonnes et ont une longueur de 5 mètres chacune. Les brames sont ensuite transformées dans le laminoir en bobines à partir desquelles des tubes sont ensuite produits. Pour garantir le bon déroulement des différentes étapes de production, le spécialiste de l'aluminium utilise non seulement des technologies de production de pointe, mais aussi des solutions puissantes et fiables pour le flux interne de matériaux. Hydro n'utilise pas ses chariots de manutention uniquement pour des applications classiques. Deux chariots élévateurs à contrepoids Clark, par exemple, doivent relever un défi très particulier dans la fonderie.

 

Test d'endurance quotidien

 

Les chariots élévateurs de la série C55sD de Clark, d'une capacité de charge de 5,5 tonnes, travaillent sur l'installation de refonte de la fonderie depuis un peu plus d'un an. L’aluminium de récupération y est fondu à des températures allant jusqu'à 700 degrés. Leur tâche consiste à retirer les scories du four chaud après chaque processus de fusion avant qu'elles ne soient rechargées. À proprement parler, un seul chariot élévateur Clark remplit cette tâche. Comme l'opération se déroule 24 heures sur 24, le deuxième chariot élévateur sert d'appoint et pour le transport des pièces dans la fonderie. "Nous n'arrêtons le four de fusion et de coulée qu'une fois par an pour des raisons de maintenance", explique Yves Viaene, directeur de la fonderie, Hydro Precision Tubing. "Si un chariot élévateur tombe en panne pour une raison quelconque, nous devons disposer immédiatement d'une machine de remplacement afin que la production ne s'arrête pas. Pour cette raison, nous avons acheté deux chariots élévateurs Clark identiques".

Afin de retirer les scories du four, le chariot est équipé d'une fixation avec une sorte de mandrin rotatif de 5 mètres de long. A l'extrémité du mandrin se trouve un dispositif de raclage avec lequel l'empileur retire les scories. Ce n'est pas une tâche facile, car l'empileur est exposé à une chaleur très élevée 24 heures sur 24, malgré la grande distance qui le sépare du four.

 

Sur mesure pour la demande

 

Afin d'être équipés de manière optimale pour cette tâche exigeante, les chariots élévateurs devaient être protégés contre la chaleur intense d'une part et être équipés de dispositifs de sécurité supplémentaires d'autre part, afin de satisfaire aux strictes règles de sécurité d'Hydro. Le partenaire contractuel de Clark en Belgique, la société Hendrik Deceuninck basée à Izegem, a examiné de près l'application et les spécifications, puis a présenté à Hydro un concept de chariot élévateur à utiliser, en tenant compte des exigences particulières. "Nous devions protéger tous les composants électroniques sensibles à la chaleur contre les effets de la chaleur", explique Marino Dendooven, conseiller commercial chez Hendrik Deceuninck. "Le pare-brise a été équipé d'un verre supplémentaire résistant à la chaleur pour l'empêcher de se fissurer, et le système d'air conditionné a également été fermé. Afin de se conformer aux strictes règles de sécurité d'Hydro, les machines sont équipées du feu de sécurité bleu Clark (Blue Spot), qui est fixé sur le toit de protection et projette un grand point bleu sur le sol. "De cette façon, les employés et les autres caristes sont avertis de l'approche des chariots élévateurs", explique Marino Dendooven. L'entreprise Deceuninck a également enfermé le Blue Spot pour le protéger de la chaleur - ainsi que les tuyaux de l'attache tournante. Le système de gestion de flotte OptaFleet est utilisé pour surveiller la température du moteur du chariot. Il s'agit d'un instrument de gestion en ligne qui peut être utilisé pour cartographier toutes les données relatives aux performances des machines. Avec Hydro, il avertit l’utilisateur si le chariot surchauffe. Le mât est également d'une importance particulière dans la tâche exigeante du chariot, qui est mis à rude épreuve par les lourds accessoires. "Les anciennes machines des concurrents tombaient régulièrement en panne parce que le mât ne pouvait pas résister aux rigueurs du travail", explique Yves Viaene. "Nous avons maintenant résolu ce problème avec les chariots élévateurs Clark. Clark tient sa promesse " Built to last".

Les robustes chariots élévateurs de la série C55sD sont spécialement conçus pour les charges lourdes et les applications difficiles. Équipée d'une transmission à deux vitesses entièrement automatique, de freins multidisques à bain d’huile et d'un châssis stable, cette série est particulièrement puissante et durable. "Le mât, en particulier, grâce au tablier résistant à 6 galets et des galets latéraux inclinés et réglables, assure la meilleure répartition possible de la charge et réduit le jeu", explique Marino Dendooven. "Le C55sD est donc idéal pour les applications exigeantes de Hydro".

 

Les employés ne jurent que par Clark

 

Les employés d'Hydro ont également eu leur mot à dire dans la décision d'acheter les chariots élévateurs. Yves Viaene déclare : "Nos employés ont testé certaines machines des concurrents, car après tout, ce sont eux qui doivent travailler avec ces chariots tous les jours. Ils ont été enthousiasmés par les chariots élévateurs Clark dès le début". Et d'ajouter : "Nous ne pouvons que louer l'entreprise Deceuninck, qui nous a bien conseillé et a répondu de manière optimale à nos exigences, que ce soit en ce qui concerne les règles de sécurité strictes ou les exigences particulières relatives à l'équipement des chariots élévateurs". Hydro a acheté les chariots élévateurs Clark et assure elle-même la maintenance de l'équipement dans son propre atelier. "Toutefois, si jamais nous avions des problèmes majeurs", déclare Yves Viaene, "nous savons que l'entreprise Deceuninck sera immédiatement disponible. Un temps de réponse rapide en cas de problème est très important pour nous“.

Parce que les chariots élévateurs de Clark ont connu un tel succès, Hydro a acheté deux autres chariots élévateurs de Clark à contrepoids. Il s'agit d'un chariot élévateur électrique GEX30 et d'un troisième chariot élévateur de la série C55sD, qui ne diffère des machines existantes que par son mât triplex. Bien qu'il soit utilisé dans un autre service, il devrait également pouvoir intervenir si l'un des autres chariots élévateurs tombe en panne – car mieux vaut prévenir que guérir.

Norsk Hydro ASA

Norsk Hydro ASA

Le groupe d'aluminium Norsk Hydro ASA, fondé en Norvège en 1905, est le seul fournisseur mondial de produits en aluminium qui soit représenté dans tous les segments du marché de l'aluminium - de l'extraction de la bauxite et du raffinage de l'alumine à la fabrication de nombreux produits spéciaux pour un large éventail d'industries, en passant par le recyclage et la réutilisation. Le groupe emploie 35 000 personnes dans 40 pays sur tous les continents. Les activités de vente et de commerce du spécialiste de l'aluminium couvrent toute la chaîne de valeur et servent plus de 30 000 clients. Les domaines d'activité du groupe sont la bauxite et l'alumine, l'énergie, les métaux primaires, les produits laminés, les solutions extrudées et les services mondiaux. Comme le processus de transformation de la bauxite en aluminium nécessite beaucoup d'énergie, Hydro a également une grande expérience dans la production d'énergie renouvelable et d'hydroélectricité. La société exploite au total 20 centrales hydroélectriques en Norvège. En 2019, le chiffre d'affaires de la société s'élevait à 149 766 milliards de NOK. En Belgique, Hydro produit une large gamme de produits en aluminium qui sont vendus dans le monde entier, avec ses usines d'extrusion à Raeren et Lichtervelde, ses fonderies à Ghlin et Lichtervelde, ses activités de tubes soudés à Lichtervelde et ses systèmes de construction en aluminium à Landen. Hydro emploie environ 830 personnes en Belgique et produit des produits en aluminium qui sont vendus dans le monde entier.

L'or du XXIe siècle

 

L'aluminium est un matériau polyvalent car il est solide, léger et disponible en grande quantité. La demande mondiale d'aluminium augmente d'environ quatre pour cent par an. En Allemagne, par exemple, l'industrie automobile a besoin d'une grande partie de l'aluminium. Il faut beaucoup d'électricité pour produire les quantités d'aluminium nécessaires. Comme l'aluminium recyclé ne nécessite que cinq pour cent de cette quantité d'énergie par rapport à la production d'aluminium primaire, le recyclage de l'aluminium usagé permet non seulement d'économiser de l'énergie mais aussi, et surtout, de minimiser les émissions polluantes et de garantir l'approvisionnement en matières premières. La pureté et le faible point de fusion (660°C) garantissent la grande recyclabilité de l'aluminium. En outre, le cycle de retraitement est reproductible à l'infini sans perte de qualité - on estime que 75 % de l'aluminium jamais produit est encore utilisé et a déjà subi, dans certains cas, de multiples processus de recyclage.

CLARK Case Study 20 C103 Hydro 051920 01

Le chariot élévateur diesel Clark d'une capacité de charge de 5,5 tonnes, est soumis à un test d'endurance spécial dans le four de fusion

CLARK Case Study 20 C103 Hydro 051920 02

Le chariot élévateur est équipé d'une sorte de mandrin rotatif de 5 mètres de long, à l'extrémité duquel se trouve un dispositif de raclage avec lequel l'empileur retire les scories

CLARK Case Study 20 C103 Hydro 051920 03

Le chariot élévateur C55sD doit retirer les scories du four chaud après chaque processus de fusion avant qu'elles ne soient rechargées

CLARK Case Study 20 C103 Hydro 051920 04

Le chariot élévateur est exposé à une très forte chaleur 24 heures sur 24

CLARK Case Study 20 C103 Hydro 051920 05

Une fois que le chariot élévateur Clark a retiré les scories du four, il doit transporter les conteneurs de collecte avec les scories

CLARK Case Study 20 C103 Hydro 051920 06

Récipient collecteur pour les scories

CLARK Case Study 20 C103 Hydro 051920 07

Le chariot élévateur devait être équipé d'un feu de sécurité bleu Clark pour respecter les règles de sécurité strictes de Hydro

CLARK Case Study 20 C103 Hydro 051920 09

Clark a enfermé tous les composants sensibles à la chaleur ainsi que le système de climatisation pour les protéger contre les effets de la chaleur. Le pare-brise a été équipé d'un verre supplémentaire résistant à la chaleur pour éviter qu'il ne se fende

CLARK Case Study 20 C103 Hydro 051920 10

Les tuyaux de l'attachement rotatif étaient également protégés contre la chaleur

CLARK Case Study 20 C103 Hydro 051920 11

Hydro Precision Tubing recycle la ferraille d'aluminium pour sa propre production de tubes

CLARK Case Study 20 C103 Hydro 051920 12

De gauche à droite : Yves Viaene, directeur de la fonderie, Hydro Precision Tubing et Marino Dendooven, conseiller commercial chez Hendrik Deceuninck

Imprimer